Institut Universitaire

Maïmonide - Averroès - Thomas d'Aquin

Hommage à Edith Moskovic

Jan/21

04

Photo Edith Moskovic

Les Conférences des Tibbonides 

Mercredi 12 janvier 2022 - 18h30 - Salle Pétrarque - Entrée libre

Hommage à Edith Moskovic

En partenariat avec le Comité Français pour Yad Vashem, le Centre Culturel Juif Simone Veil de Montpellier, le CRIF Languedoc-Roussillon et le Musée de la Résistance et de la Déportation de Castelnau-le-lez. 

Edith Moskovic, récemment disparue a été sauvée grâce à l’action méritante des «Justes parmi les Nations». Chevalier de la Légion d’Honneur, trésorière de l’Institut Maïmonide de 2000 à 2007, ancienne déléguée régionale du Comité Français pour Yad Vashem, Edith n’avait de cesse de témoigner dans les établissements scolaires au nom du devoir de mémoire et d’histoire de la Shoah. Il est vrai que c’était une enfant cachée, échappant de peu à la déportation avec ses parents et ses huit frères et sœurs, s’extirpant des griffes nazies et vichystes, de sa Hongrie natale aux refuges temporaires offerts par les «Justes» français, en passant par le Camp de transit du Récébédou. Ses yeux bleus et sa voix douce, associés à la force de ses témoignages, bouleversaient ses nombreux auditoires. «Soyez vigilants, faites montre de tolérance, d’altruisme et d’humanisme», se plaisait-elle à répéter inlassablement aux jeunes générations, point avare en nombreux et avisés conseils : «Avant de réussir dans la vie, essayez de réussir votre vie…». L’Institut Maïmonide, le Comité Français pour Yad Vashem, le Centre Culturel Juif Simone Veil, le CRIF Languedoc-Roussillon, le Musée de la Résistance et de la Déportation de Castelnau-le-Lez, ainsi que l’ensemble de ceux qui l’ont connue lui rendent hommage à l’occasion d’une soirée spéciale. Mentionnons qu'Edith a légué à l'Institut Maïmonide, un ensemble d'ouvrages et de documents.