Institut Universitaire

Maïmonide - Averroès - Thomas d'Aquin

"Réflexions sur la honte: de Rousseau à Levinas" par l'écrivain Michaël de Saint-Chéron

mai/19

09

M. de S-C

Les Rencontres de Maïmonide - Averroès - Thomas d'Aquin

Mardi 14 mai 2019 - 20h - Salle Pétrarque - Entrée libre

"Réflexions sur la honte: de Rousseau à Levinas"

par Michaël de SAINT-CHERON, Haut fonctionnaire au Ministère de la Culture et écrivain.

« Depuis la Bible hébraïque, qui lui donna un relief particulier, la honte fut pensée d’abord par Platon et Aristote comme concept, puis traversa la littérature mondiale. Relisant Rousseau à la lumière de Levinas, Kafka à celle de Benjamin ou George Steiner, Celan à celle de Blanchot, ou le génocide khmer à l’aune de Rithy Panh et Paul Ricoeur, Michaël de Saint-Chéron propose une réflexion sur l’histoire universelle de la honte. Si dans la mémoire de la Shoah, l’auréole du martyre s’est substituée à celle de la honte vécue par 6 millions de victimes et par tant de survivants, ce n’est pas le cas dans le génocide khmer. Dans sa conclusion, l’auteur évoque Geneviève de Gaulle Anthonioz, qui a combattu la honte. »

Michaël de SAINT-CHERON, Réflexions sur la honte : de Rousseau à Levinas, Paris, éditions Hermann, 2017.

Haut fonctionnaire au ministère de la Culture, interlocuteur d’André Malraux, d’Elie Wiesel, d’Emmanuel Lévinas et de Paul Ricoeur, Michaël de SAINT-CHERON, auteur d’une trentaine d’essais, fut aussi l’ami et le confident de Geneviève de Gaulle Anthonioz avec laquelle il écrivit un livre d’entretiens (publié en 1998 aux éditions Dervy) qu’il complète aux éditions Grasset en 2015, actualisé et augmenté d’un bref essai : La Traversée du Bien.

En partenariat avec la Librairie Sauramps et Radio Aviva.