Institut Universitaire

Maïmonide - Averroès - Thomas d'Aquin

Le patrimoine juif de Tunisie par Sonia Fellous

mar/19

27

Les Conférences des Tibbonides

Lundi 8 avril 2019 - 18h30 - Salle Pétrarque - Entrée libre

"Patrimoine juif de Tunisie"

par Sonia FELLOUS, chargée de recherche à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (IRHT).

« En moins d’un demi-siècle, la communauté juive de Tunisie dont la présence a marqué en profondeur et durablement l’histoire de ce pays a pratiquement disparu, enterrant plus ou moins définitivement l’histoire commune des Juifs et des musulmans en terre tunisienne. Cette présence juive remonte à plus de deux millénaires, comme en témoignent aussi bien les multiples traces archéologiques que les récits anciens. Réduits à une minorité au sein d’une population qui a majoritairement embrassé l’islam, les juifs se maintiennent et produisent une littérature en arabe et en hébreu aux VIIIe-IXe qui fera pour un temps de l’Afrique du nord, le phare intellectuel du monde juif. Dans les villes qui sont citées à travers les sources littéraires les plus anciennes comme siège de communautés, des synagogues et des cimetières subsistent jusqu’au XXe siècle. Les communautés juives de Tunisie restent aussi parmi les plus dynamiques quant à la production écrite tant en judéo-arabe qu’en français et en hébreu jusqu’au milieu du 20e siècle. Je tenterai de présenter un état des lieux de l’Inventaire matériel du patrimoine juif de Tunisie de l’antiquité à nos jours en m’arrêtant sur un corpus unique en son genre « Les poèmes d’outre-tombe : les épitaphes en judéo-arabe ». C’est peut-être le XXIe siècle qui verra la disparition des Juifs de ce pays. Mais si les vivants quittent encore leur terre natale, les morts y restent pour l’éternité et leurs noms gravés dans la pierre demeurent parfois le seul témoin de leur existence. »

Sonia FELLOUS est chargée de recherche à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (IRHT) .

En collaboration avec la Société Archéologique de Montpellier.